Discographie :

 


luigi
A theme...
luigi rubino

:: Luigi Rubino myspace ::

A theme for the moon

 
luigi rubino cover

Digipack
Artwork by Gennaro Maddaloni

Style : Piano, néoclassique, musique de film
Ref : Mickael Nyman, Yann Tiersen, Eric Satie, Ashram...
Sortie Avril 2009 - 12 Titres - 40’00

Découvrez le superbe premier album du pianiste d'Ashram. Imaginez un ballet d'opéra en apesanteur, une boîte à musique ouverte d'où s'échappent de gracieuses ballerines dansant au milieu des étoiles. La lune Meliès pour décor et un tapis d'étoiles infinies s'enroulant autour d'elles. La nostalgie du violon, les notes cristallines et aériennes du piano, la grâce du violoncelle foudroient notre coeur d'émotions. Comme la bande originale d'un film en noir et blanc, cet album instrumental est un conte de fées évoquant les plus beaux et célestes paysages imaginables. Lunaire, apaisant, nostalgique, touchant... les mots manquent, le projecteur de cinéma entraîne les bobines, maintenant c'est à vous de rêver.

Biographie : Luigi Rubino a commencé le piano et l'orgue liturgique à l'âge de dix ans avec des professeurs italiens et étrangers. Il a joué dans les groupes Ashram, Corde Oblique, Argine, Trees... Il est passionné par la musique classique du XXe siècle (Debussy, Poulenc, Bach, Rachmaninov, Chopin, Wagner mais aussi Satie, Keith Jarrett, Arvo Part ou Morricone).

12 TITRES:
1- Last dance
2- Nostalgie
3- Fragments
4- Les larmes d'automne
5- Voice in the eyes
6- Every desire

7- Melancholic Lisbon
8- Before love
9- Glace of dust
10- Behind the clouds
11- D'Inverno
12- He is her


 MP3

Nostalgie


Melancholic Lisbon




Before love






Commander CD

Chroniques : Khimairaworld.com
Depuis longtemps annoncé, le premier album du pianiste de Ashram, Luigi Rubino, vient enfin de sortir. Son titre reflète à lui tout seul toute la philosophie de l’album A theme for the moon. Un titre en forme de promesse qui résume à merveille le poids des notes du pianiste italien. La pochette symbolise cette mythologie bien connue où un lever de rideau dévoile les traits obscurs d’un paysage lunaire où deux danseuses exécutent les mouvements de leur destinée. Les doigts de velours de Luigi Rubino viennent transpercer cette nuit voilée et s’accapare entièrement notre corps perdu par la grâce qui se dégage de cet album. En digne héritier de Erik Satie (ou de Debussy et Chopin), Luigi sait peser chacune de ses notes et les égrener avec une parcimonie troublante. Evidemment, bien qu’étant en solo, l’ombre de Ashram plane sur cet album, la présence du violon et la voix de Sergio Panarella sur « Glace of dust » n’étant pas étrangère à cette sensation. D’autres voix, féminines cette fois, viennent cristalliser l’émotion du piano (« Last dance », « Les larmes d’automne »). La touche romantique et mélancolique, clairement assumé par le compositeur, est parfois bousculée par des morceaux plus aériens (« Every desire »).
Les titres traduisent une certaine mélancolie et les accords entêtants témoignent de cette quête perpétuelle d’un bonheur qui nous fuit et qui nous échappe. Et dans cet univers, les pérégrinations du soldat de plomb Luigi Rubino le mèneront au Portugal (« Melancholic Lisbon »), aux balbutiements de l’amour (« Before love ») et le pousseront à aller voir au-delà des nuages. « Behind the clouds » est une véritable pièce d’orfèvre qui nous mènera jusqu’au firmament, loin là haut à la recherche d’une brèche dans la voûte céleste, une brèche en forme d’échappatoire, en forme de dernière danse avec la lune… Guillaume L'henaff


 
Vous aimez, vous aimerez :

 
Ashram 
Corde Oblique