DISCOGRAPHY :
 
Dun Emrys- 1994

 

 

 

.

 

DUN EMRYS CD
Style: Medieval neo-classical heavenly-voice
References: Dead Can Dance, Loreena Mc Kennitt, Collection D'Arnell Andréa
November 1994 - 8 Titles - 33'

Violin, Oboe, flutes, percussions and Claire's marvellous voice lead us into lunar countries.

TITLES: Wolfgang / Shili / Ys / Circe / Berceuse / Waerda / Dark eyes / Lettre à...

MP3 : Circe

Order CD

Listen to the album & download it 'fairly'

REVIEW:
'Melancholy violin and Claire's angelic and spiritually uplifting vocals dominate the proceedings. Beautifully fragile pieces that delve deep into the psyche, then there is more driven material which heads into Sinead O'Connor territory to balance things. Lots of light and shade which shift with ease like the phases of the moon.'

DISCOGRAPHY :
DISCOGRAPHIE
1994 : Dun Emrys (CD) - Prikosnovénie


SAMPLERS :
1991 : Sacrilège (K7) - Prikosnovénie
1993 : Très Hors 1 (CD) - Prikosnovénie
1995 : Romantic Sound Sampler 2 (CD) - Zillo
1995 : Très Hors 2 (CD) - Prikosnovénie
1996 : Instants Ardents (CD) - Variations ludiques
1996 : Iris (CD) - Prikosnovénie
1997 : Taste This 7 (CD) - Discordia
1997 : Musica Celestia 2 (CD) - Cri du chat

 

INTERVIEW : (Septembre 95).

  • Depuis quand la formation existe-t-elle, quelle est son histoire?

On ne peut pas donner de dates précises... mais en 91 "Cherche-Lune" existe bel et bien. (1er concert en mai). A l'époque nous n'étions que 4 et c'est une période essentiellement instrumentale. Mais, rapidement, nous éprouvons la nécessité d'adjoindre une voix à notre musique, avec l'intuition qu'elle devait être féminines. Après quelques essais, Claire nous rejoint. En 92, on se consacre essentiellement à la composition, puis en 93 nous participons pour la seconde fois à une compilation du label Prikosnovénie (Très Hors 1), les échos sont non seulement encourageants mais on attend de nous une production plus conséquente. Enfin en 94, durant cette période de recherche qui a vu naître "Dun Emrys", un 6ème membre percussionniste complète la formation.

  • D'où provient ce nom "Cherche-Lune"?

A l'origine, il s'agit d'un jeu de rôle médiéval dans lequel un village porte ce nom. Sous des apparences paisibles, celui-ci dissimule d'étranges trafics et d' inquiétants personnages: les "Haut-Rêvant" qui utilisent les habitants pour se fournir en "herbe de lune". Mais l'histoire n'a pas vraiment d'importance, si ce n'est qu'elle marqua suffisamment deux membres du groupes pour qu'ils extraient ce nom. En fait, c'est davantage la référence au moyen-âge et au rêve, ainsi que le caractère inattendu, sa qualité musicale qui ont motivé le choix de ce titre. Bref! Chacun y voit ce qu'il veut, aidé ou non par la musique!

  • "Dun Emrys" a-t-il une origine semblable?

Oui et non! Il est extrait d'un roman et non d'un jeu de rôle, mais leurs univers sont proches. De toute manière, il faut savoir que quelqu'un ayant lu ce livre a toutes les chances d'avoir oublié ce lieu. On l'a choisi, aussi, pour sa sonorité, on voulait presque inventer une langue, un mot dont l'auditeur ignore l'origine, une référence à l'étrange... Pour ceux que cela intéresse, il s'agit de "La forêt des mythes images" de Robert Holdstock.

  • Enfin, si l'on compare votre musique à celle de Dead Can Dance, est-ce un compliment ou cela vous agace-t-il?

(D'une seule voix): c'est un compliment! Et c'est flatteur, mais en même temps les gens ont tellement de mal à définir notre musique, comme nous même d'ailleurs... Nous sommes sans doute aussi éloignés des Dead Can Dance que des Legendary Pink Dots. S'agissant des Dead Can Dance, notre formation et notre instrumentation sont totalement différentes. Finalement, c'est au public de se faire une opinion.


François Morel